Mardi 7 août 2 07 /08 /Août 01:37

- Fais trop chaud aujourd'hui, j'arrive à rien...
- On va à la plage ?
- A la Lagune ?
- ok !

Et nous voila partis en direction de la Lagune où nous nous étions bien amusés la dernière fois
Arrivés sur le parking, nous ne pouvons nous garer. Les estivants ont pris d'assaut le parking et nous nous rendons compte que ce n'est pas ici que nous pourrons nous amuser librement.
Nous faisons demi tour et nous arrêtons à la première contre allée que nous trouvons.
Nous nous enfonçons dans la forêt et croisons plusieurs hommes seuls. Nous nous demandons s'ils venaient vraiment de la plage ou non et nous amusons à en allumer un qui s'est retourné sur notre passage.
Je relève la toute petite jupe de Manon et commence à caresser ses jolies fesses nues. L'homme s'arrête et observe.
Nous faisons encore quelques mètres et nous arrêtons pour nous nous embrasser. Il n'a pas bougé d'un milimètre, le regard toujours braqué dans notre direction. J'exhibe un peu plus ma belle qui se laisse faire. Je lui demande ce qui lui fait envie là tout de suite, si elle a envie de branler vite fait ce mec ou non mais elle préfère rejoindre rapidement la plage pour profiter du soleil et nous reprenons notre chemin.

Arrivés sur la dune, nous nous arrêtons pour essayer de nous repérer. Sur la droite s'amassent tous les vacanciers et sur la gauche, la plage est pratiquement déserte...
Nous décidons donc de partir sur la gauche et de chercher un passage pour descendre sur la plage et trouver un coin tranquille.
Sur le sable, les nudistes commencent à apparaitre mais nudiste ne veut pas dire libertin et nous continuons à marcher vers le sud.
Nous marchons tellement que nous sommes presque arrivés à la Salie Nord et les couples gays fleurissent sur la plage. Manon propose de me trouver un mec mais encore une fois, gay ne veut pas forcément dire libertin et nous rebroussons chemin pour retourner à la limite de la zone mixte.

Habituellement je déteste la plage. Faut toujours m'y trainer de force. Bronzer m'ennuie profondément. Etre poser là, au milieu de tous les vacanciers, à rien faire à part attendre que le temps passe me parait totalement débile... Mais là avec Manon, je me dis que ça peut être différent...

Nous retirons rapidement tous nos vêtements et nous nous allongeons nus l'un contre l'autre sur le sable chaud.
Dix ans que j'habite au bord de l'océan et je n'avais jamais osé quitter mon immense boardshort de surfeur du dimanche... Quel con !
Le bruit des vagues, la chaleur de son corps et des rayons du soleil, les douces caresses de ses mains et du vent sur ma peau nue... Quel plaisir !

Nous nous calinons tendrement un long moment. Lorsque nous ouvrons les yeux la plage s'est vidée et nous sommes presques seuls au monde. Il ne reste plus que quelques couples gays dont le plus proche est à une trentaine de mètres sur la droite.
Nous prenons nos aises et nos caresses se font plus coquines. Manon me demande de la lécher et je m'exécute. 
Je sens son plaisir sous ma langue mais je sens également qu'elle a du mal à se lacher et mets tout en oeuvre pour réussir à lui faire lâcher prise et jouir sous mes caresses. La tête entre ses jambes, mon regard scrute l'horrizon et j'aperçois quelques passants au loin sur la dune. Peu s'intéressent à nous mais il y en a quand même un qui se pose et sort une paire de jumelles. La situation m'amuse et ma langue redouble d'effort pour emmener ma belle au septième ciel.

Manon jouit silencieusement et je laisse le vent carresser son sexe humide pour venir me coller contre elle.
La faire jouir sous le regard de ce mec dans la dune ne m'a pas laissé indifférent et j'ai bien envie qu'elle me rende la pareil mais Manon n'ose pas. Nos plus proches voisins sont en train de plier bagage et elle préfère attendre qu'ils soient partis pour prendre mon sexe en bouche.
Nous observons donc nos voisins impatients qu'ils quittent les lieux mais ces derniers sont fichtrement bien équipés... La glacière, les petits fauteuils pliants, la tente 2 secondes à déplier, une heure à ranger... Le temps passe, passe, passe...
Nous avons l'impression que ça n'en finira jamais...
Nous nous amusons de la situation mais elle a trop duré et Manon embouche mon sexe. Cela fait à peine deux minutes que j'ai le plaisir de sentir la chaleur de sa bouche sur ma bite qu'un type vient se poser à moins de 10 mètres de nous.
Manon s'arrête. Elle n'ose plus continuer de peur de choquer. Mais lorsqu'elle s'aperçoit que le mec est tourné vers nous la bite à la main, elle se dit qu'elle ne choquera personne et reprend sa félation. Sa bouche monte et descend sur mon sexe bien dur.
L'homme se déplace pour mieux nous observer. Lui aussi bande comme un dingue. 

- J'aimerais bien que tu ailles le sucer et que tu reviennes pleine de sperme.
- Ha ouais ?
- Ouais !!! Ce serait trop bon !!!

Manon me suce encore un petit moment puis me dit :
- Toujours envie que j'y aille ? Ca me fait envie.
- Oui, vas-y !

Elle se lève et je la regarde s'éloigner nue sous les rayons du soleil. Je la trouve belle et excitante. 
A peine arrivée à sa hauteur, elle s'agenouille devant cet homme et commence à le sucer. J'aime que la situation s'inverse en devenant mateur à mon tour quelques minutes.
En moins de deux minutes, elle le fait jouir et je la vois revenir pleine de sperme sur les seins et le visage. Elle se frotte contre moi me demandant si j'ai aimé la voir faire sa salope. Je la serre contre moi mais elle s'échappe pour me sucer à nouveau.
Un autre mec se pose à quelques mètres de nous et je lui demande si elle veut y retourner.

Elle se lève à nouveau et part en direction du nouvel arrivant. Lui aussi jouit rapidement et je la vois revenir couverte de sperme. Elle en a partout et se frotte contre moi pour l'étaler sur ma peau.
Cela nous excite terriblement. Manon se met à quatre pattes et je la prend sauvagement en levrette.
Des mecs arrivent d'on ne sait où et voila quatre nouvelles bites prêtes à éjaculer. Mais Manon n'a plus envie de sucer et ils se contentent de se branler autour de nous en nous matant baiser.
Elle me demande d'y aller plus fort, de la défoncer. J'attrappe ses hanches et répond à sa demande en lui assénant de gros coups de boutoirs.  Les mecs s'approchent tous petit à petit et finissent presque collés à nous.
Nous changeons alors de position. Manon s'allonge sur le dos et je viens entre ses cuisses. Comme ça, nous pouvons nous regarder dans les yeux et y lire tout le plaisir que prend l'autre à baiser au milieu de toutes ces bites bien dures.
Un homme essaye de caresser ses seins mais je repousse sa main en lui précisant qu'elle n'aime pas être caressée par un autre que moi mais qu'ils peuvent se branler au dessus de son visage s'ils en ont envie.
Manon réclamme à son tour sa dose de sperme. Cela m'excite encore plus et je la prends encore plus fort.
Que c'est bon de baiser aussi librement sous le soleil.
A chaque fois que je ralentis la cadence pour éviter de jouir, elle me relance et me demande d'y aller encore plus fort. 
Nos mateurs n'en peuvent plus et ils se succèdent un par un pour jouir sur ses seins et son visage. Je n'en peux plus non plus et sors de sa chatte pour jouir sur son ventre.

Les quatre mecs disparaissent aussi vite qu'ils sont arrivés, nous laissant profiter seuls de ce pur moment d'extase.
En allant nous rincer dans les vagues, nous remarquons que nos voisins suréquipés ont finalement décidés de rester profiter du spectacle. Heureusement qu'on n'a pas attendu qu'ils soient partis...

Finalement, c'est pas mal la plage...

Par Ben - Publié dans : Expériences
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Profil

 

AIDES

Derniers Commentaires

Syndication

  • Flux RSS des articles

 

Le Container

Allez y c'est cadeau !

NousLibertins.com - 1er reseau social libertin

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés