Lundi 27 août 2012 1 27 /08 /Août /2012 01:45

Nous avions croisé plusieurs fois Maëlle au Container. Toujours chacun de notre côté, nous gardions nos distances. Nous nous observions souvent mais aucun de nous trois n'osait briser la glace.
Je crois que nous nous impressionnions mutuellement...

 

Présente le jour de mon anniversaire au Container, elle avait pris soin de préparer un pur gâteau au chocolat et de m'écrire un petit mot. Très touché par l'attention, nous avions alors osé échanger quelques mots sans pour autant aller plus loin.

Pleine de vie, fofolle comme nous, amatrice de sextoys... Tout ça donnait envie de mieux la connaître. Netech et le blog ont fait le reste. Je ne sais plus exactement comment tout a commencé mais les discussions avec elle étaient simples et plutôt cools.
Après quelques échanges, les a priori ont fini par tomber, finalement personne n'était vraiment impressionnant et les envies ont commencé à naitre...
Manon rêvait d'utiliser son double gode et son gode ceinture avec une femme, elle n'avait jusque là encore jamais eu l'occasion, et Maëlle avait bien envie de lui faire partager son expérience. C'est à peu près à ce moment là que nous avons commencé à aller à la Lagune et les récits sur le blog ont enflammé l'imaginaire de Maëlle qui nous envoyait ses rêves érotiques par texto...

« Rêvé d'un plan à trois dans votre camion à la lagune, la porte ouverte devant des mateurs sur le parking »

Forcément, ça ne laisse pas de marbre... et ça donne encore plus envie !

Ayant tous des emplois du temps de ministre, nous n'arrivons jamais à caler une date pour nous rencontrer mais nos conversations sur le net deviennent de plus en plus régulières et nous savons tous que le temps fera bien les choses.

Finalement, elle propose de nous rejoindre un soir à la sortie du Container pour aller ensuite prendre un verre au Studio 21. Au Container, nous piaffons d'impatience. L'heure tourne lentement. La fermeture arrive et nous ne l'avons toujours pas aperçu... Un peu déçus, nous allons nous habiller et partons jongler sur la place au cas où elle arriverait en retard.
C'était plutôt une bonne idée puisqu'elle est arrivée cinq minutes plus tard !

 

Direction le Studio. Arrivés là bas, les locaux sont déserts, comme si nous l'avions loué pour la soirée. Petits cafés le temps de raconter quelques conneries.
Habillés, nous faisons moins les malins, nous ne savons pas ce qu'il va se passer mais nous apprécions ce moment de flottement.
Le club se rempli petit à petit. Certains des nouveaux venus se dirigent directement vers les coins câlins. Curieux, nous décidons d'aller jeter un œil mais il ne passe rien, ils visitaient simplement les lieux.
Alors que nous retournions vers le bar, nous passons devant la croix de Saint André sur laquelle Manon s'était exhibée quelques semaines plus tôt.
Maëlle qui avait vu les photos sur le blog en profite pour dire qu'elle les a bien apprécié et qu'elle aurait bien aimé être là !

En moins de deux, Manon se retrouve attachée à nouveau sur la croix. Maëlle caresse son corps du bout des doigts et l'embrasse doucement alors que je me colle tendrement dans son dos.
Sa robe légère en coton ne cache rapidement plus rien et fini par voler à l'autre bout de la pièce. Nos quatre mains et nos deux bouches s'occupent de son corps de rêve. Nous sommes tendres, attentionnés, nous avons envie de faire monter l'excitation doucement, de la faire frissonner de plaisir.
Après quelques minutes de supplice, ses mains retrouvent leur liberté de mouvement afin qu'elles aussi puissent danser sur les corps qui se dénudent progressivement.

Les deux filles ne se quittent plus des lèvres, je sais à quel point elle ont envie l'une de l'autre et je ne sais plus très bien quelle est ma place. Je sais que Manon rêve de plus en plus d'une expérience solo avec une femme. Serait-ce le bon moment ? Dois-je m'éclipser ? Dois-je rester mais me placer en retrait ?
Toutes ces questions sont rapidement balayées quand elle me prend la main et la serre avec force me signifiant tout le plaisir qu'elle prend à partager ce moment avec moi.

 

S'exhiber sur une croix dans un couloir, c'est sexe, mais pas forcément pratique pour approfondir les caresses... A leurs grands regrets, nous délaissons nos quelques spectateurs pour rejoindre la chambre rouge. Un matelas, des coussins, c'est tellement plus confort... Dans cette intimité retrouvée, je me sens vraiment à l'aise et nous partageons enfin tous le même plaisir.

 

Manon est au centre de toutes les attentions. Nous la faisons jouir avec notre langue chacun notre tour jusqu'à ce qu'elle n'en puisse plus et décide de s'occuper de Maëlle qui ne demandait que ça.
Une nouvelle fois nos langues se succèdent sur ce sexe offert. Elle gémit, se tord de plaisir, son bassin se soulève et retombe dans un râle de plaisir. Victoire !
Manon l'aide à retrouver doucement ses esprits avec de tendres caresses. Je ne les quitte pas des yeux, je les trouve magnifiques toutes les deux ensemble.

 

Maëlle surexcitée, retrouve bien vite ses esprits et sort un double gode de son sac à main, le « Share », un modèle particulier de chez Fun Factory. Un gode ceinture sans ceinture en gros.
Maëlle commence alors à prendre Manon en levrette qui m’attrape la bite et la fourre dans sa bouche. Nous nous relayons pour la prendre dans toutes les positions.
Maëlle fini par s'allonger sur le dos et ma belle se positionne sur son gode. J'enserre ses hanches de mes mains et l'aide à s'empaler dessus de plus en plus fort. Mon sexe frotte et durcit contre ses fesses à chaque passage. Nous tentons alors une double pénétration vaginale anale mais le share a ses limites et nous nous contentons d'une bonne sodomie devant notre spectatrice privilégiée.

 

Après tant d'efforts, ayant sués comme des bêtes, nous filons à la douche. Loin d'être rassasiés, les caresses se prolongent sous l'eau chaude. Les corps enduits de savon se frottent les uns aux autres. Chacun notre tour nous goutons le plaisir suprême d'être au centre des attentions. Les corps glissent lentement, les sens s'affolent, l'excitation est à nouveau à son paroxysme et nous regagnons la chambre. Nouveaux calins, nouvelles caresses, nouveaux cunis, nouvelles jouissance...


Les filles décident qu'il est temps de s'occuper de moi. Maëlle m'embrasse, Manon me suce, je suis aux anges. Pour plaisanter, Manon me demande si je veux essayer le share moi aussi.
Sachant à quel point ça excite Maëlle de prendre un mec, je réponds positivement en ajoutant que je veux que ce soit Maëlle qui s'occupe de moi. Elle se place alors entre mes jambes, le gode pointant fièrement devant elle. Manon me prépare en me doigtant doucement avec du lubrifiant pendant quelques minutes puis annonce fièrement à ma baiseuse que je suis prêt à la recevoir. Le gode pénètre doucement, entièrement et elle commence à me limer. Manon m'embrasse, me susurre à l'oreille tout le plaisir qu'elle a à me voir me faire prendre à mon tour, me branle. C'est trop bon !!!

 

Epuisé, je finis par la repousser. Nous échangeons encore quelques caresses. Il est 6h00 du matin, il est malheureusement temps de se séparer...

Par porntobewild - Publié dans : Expériences
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Profil

 

AIDES

Derniers Commentaires

Syndication

  • Flux RSS des articles

 

Le Container

Allez y c'est cadeau !

NousLibertins.com - 1er reseau social libertin

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés