Samedi 17 mars 6 17 /03 /Mars 14:55

Sandrine. C'est ma meilleure pote, une vieille connaissance avec qui on a fait les 400 coups du genre tequila, sexo, marijuana.

 

Venue quelques jours à la maison nous profitions de ces dernières nuits chaudes de l'été en discutant dans le hamac au fond du jardin, sifflant tranquillement une bouteille de champagne. Mon téléphone vibre, Manon vient aux nouvelles, elle sait qu'il nous est déjà arrivé de faire l'amour ensemble avec Sandrine et se demande ce que nous faisons, m'assurant que si l'envie nous en prend, elle n'y voit aucun inconvénient...

 

J'en profite alors pour commencer à discuter de Manon et de nos aventures, la découverte des saunas, avec ma pote.

Intriguée, curieuse, avide de renseignements, elle me questionne sans détour.

Je sens en elle poindre l'excitation et l'envie d'essayer à son tour.

J'en profite pour lui vanter les qualités de Manon qu'elle ne connait pas encore. Mon téléphone vibre encore. Nouveau SMS. J'étais justement en train de dire à Sandrine que cette petite Manon était une sacrée coquine. Preuve à l'appui, le sexto bien chaud qu'elle vient de m'envoyer. Je lui montre et sa réaction ne se fait pas attendre. "Ha ouais, quand même !!!"

Amusé, je rentre dans le jeu en prenant bien soin de m'assurer que Sandrine puisse voir ma réponse.

Réponse immédiate, encore plus chaude. Manon s'adresse même directement à Sandrine à qui je donne mon portable.

L'ambiance se transforme, change radicalement. Sandrine me sourit et fini par taper elle aussi un texto hot à ma belle.

Les messages s'enchainent, l'excitation monte. Manon nous demande si nous sommes en train de nous carresser car elle, elle n'en peut plus et à glissé sa main dans sa culotte. Nous répondons que non même si nous commençons à en avoir envie. "Vous ne devriez pas vous priver, moi je viens de sortir mon gode, trop envie", photo à l'appui.

Je regarde Sandrine. Nous sommes l'un contre l'autre, nos mains caressent maintenant le corps de l'autre, nos lèvres se cherchent. Un dernier texto pour prévenir Manon qu'elle a gagné, qu'elle nous a trop excité et nous passons sous le hamac pour faire l'amour dans l'herbe.

 

Après avoir joui, je lui demande ce qu'elle pense de Manon. Avec un grand sourire, elle me dit que c'est une sacrée coquine et serait ravie de la rencontrer. Je lui propose alors de faire une pierre deux coups et de retrouver Manon le lendemain dans un sauna. 

 

Le lendemain nous partons alors pour Bordeaux, direction la gare pour récupérer Manon puis nous prenons la route du Différent.

A l'accueil, l'hôtesse ne peut s'empêcher de me faire remarquer que je suis un homme chanceux. J'en suis conscient et sourit.

Sandrine se demande un peu ce qu'elle fait là mais m'affirme qu'elle se sent en confiance avec nous. Nous la rassurons en lui disant que nous sommes là pour elle et que nous pouvions partir dès qu'elle en ressentirait le besoin si ça n'allait pas.

Pour elle, c'est la découverte totael, le corps féminin, le sauna, l'amour à trois...

Elle nous remercie et nous partons à la douche.

 

L'eau coule à peine sur nos corps que déjà la complicité est totale. Nos trois corps se frottent les uns contre les autres. Nos langues se cherchent. J'embrasse Manon, Sandrine, les filles s'embrassent à leur tour.

Malgré l'obscurité, nous devenons rapidement le centre d'attention. Un peu trop rapidement d'ailleurs. Ne voulant pas effrayer Sandrine, nous la prenons par la main pour aller visiter le complexe.

Petit tour dans le jacuzzi. Je suis entre ces deux superbes créatures. Nos jeux de mains et de langue reprennent rapidement. Manon s'assoie sur le bord et m'offre son sexe à lécher. Je ne m'en prive pas. Pendant que ma langue fouille son sexe, elle prend Sandrine par la main et l'attire vers elle pour l'embrasser.

Je suis en admiration totale... Quel spectacle !!! Quel plaisir de les voir s'embrasser, je trouve ça magnifique.

 

A nouveau le centre de toutes les attentions, et désirant profiter de ce moment privilégié, nous partons nous réfugier dans le hammam. Dans la buée, Sandrine se retrouve au milieu et profite pleinement de ce concerto à quatre mains que nous lui jouons. La chaleur et l'excitation la font chavirer rapidement et elle préfère s'assoir quelques minutes pour récupérer. J'en profite alors pour prendre Manon. Mon sexe gonflé à bloc ne met pas longtemps à trouver l'entrée de sa petite chatte. Je l'attrappe par les hanches et commence à la piloner. Sandrine reprend du poil de la bête et commence à caresser les seins de Manon en l'embrassant. Pour ne pas jouir immédiatement, je me retire du sexe de Manon et me dirige alors vers ma pote. Cette dernière comprend rapidement ce que je veux et me tend alors son joli petit cul.

Je me glisse en elle et rapidement nous commençons à gémir de plaisir.

Un homme entre alors dans le hammam. Il se dirige vers nous et s'assoit à moins d'un mètre de Manon. Cette dernière s'approche de mon oreille et me demande d'une voix excitante si j'ai envie qu'elle le suce. Je réponds par l'affirmative et je vois s'approcher de la bite de ce chanceux. Rapidement excité, il ne se laisse pas sucer bien longtemps et préfère tenter sa chance pour baiser ma jolie petite salope qui accepte bien volontier. 

Et nous voila côte à côte accrochés aux hanches de ces deux jolies filles distribuant les coups de boutoirs rapides et soutenus.

Je lui propose alors d'échanger mais Sandrine ne se sent pas encore à l'aise et préfère décliner la proposition.

La chaleur devient rapidement insupportable et nous rejoignons la douche.

 

N'ayant jamais utilisé de gode, Sandrine discute avec Manon. Cette dernière lui dit qu'elle en a plusieurs dans son sac à dos et qu'elle peut lui montrer et même lui prêter pour qu'elle essaie.

Petit tour aux casiers, ne sachant pas si ce que nous faisons est autorisé par l'établissement, nous cachons les objets du délits sous nos serviettes et partons nous enfermer dans une chambre.

Ma belle vante les mérites de ses jouets, leurs qualité respectives, leurs usages, ceux qu'elle préfère utiliser en fonction de ses envies et en confie deux à ma pote pour qu'elle teste, lui assurant que ces deux là étaient les meilleurs.

Nous commençons par nous occuper d'elle puis nous lui confions les commandes de son plaisir et la regardons prendre son pied.

Les rôles s'échangent, je retourne vers Sandrine et la pénètre alors que nous regardons Manon se goder la chatte et le cul. Je sais qu'aussi bien elle que moi avons envie de tout montrer à Sandrine, de lui faire partager tous nos délires et je lui demande alors de se tourner pour qu'elle se gode le cul.

Cela excite énormément Sandrine et je sens les mouvements de son bassin s'intensifier. Comme j'en veux toujours plus, je demande à ma belle de laisser tomber le gode et de se fister le cul. Sans sourciller, toute excitée, elle s'exécute et nous profitons de ce spectacle si excitant. Sandrine me chevauche les yeux rivés sur les doigts de Manon qui s'enfonce un par un dans son anus. Nous jouissons ensemble lorsque les phalanges finissent par passer.

Exténués, nous restons un long moment inertes. Sandrine fini par briser le silence en nous disant avec un grand sourire "vous êtes vraiment des oufs..."

Quelques phrases échangées et nous partons prendre une douche réparatrice.

 

Nous avons envie de montrer à notre invitée la pièce que nous aimons le plus et ses miroirs.

Je me mets un peu en retrait et les observe s'embrasser et se caresser. Sandrine se lache de plus en plus, s'enhardit et fini par gouter elle aussi au sexe de Manon. Ca me rend dingue de voir sa langue sur les lèvres de ma belle, de l'entendre gémir et de la voir se tordre de plaisir. L'envie de lui rendre la pareille devient surement plus forte puisque Manon se dégage pour chevaucher Sandrine en 69 et s'occuper à son tour de notre amie.

Quel spectacle... Mon sexe bande à m'en faire mal et je me dirige vers les jolies petites fesses de Manon. Sandrine passe sa langue sur mon gland puis attrape ma bite et le presse contre la chatte de ma belle.

Je commence doucement, puis de plus en plus fort. Je lui attrape les hanches et me met à la piloner de plus en plus vite.

Je sens par moment la langue de Sandrine quittant le clito de Manon pour passer sur ma verge et sur mes couilles. RHAAAAAAAA, c'est trop bon !!!

Mais comme d'hab, j'ai envie de plus. Toujours plus. Et dit à haute voix à Manon que j'ai très envie de l'enculer.

Elle se met alors à me demander de l'enculer, à me supplier de le faire parce qu'elle sait que j'adore ça.

Elle couine de plaisir. Une langue pour sa chatte, une queue bien dure pour son cul. Nous sommes trop excités et jouissons rapidement, hurlant notre bonheur dans tout le sauna.

 

Je les laisse pour aller me prendre une douche sans refermer derrière moi la porte, prenant même bien soin de la laisser grande ouverte pour qu'on les mate, ça m'excite.

L'eau coule sur mon corps, le savon mousse, mes muscles se détendent. Je suis à nouveau prêt à les rejoindre.

Apparemment, elles ne sont pas fatiguées si j'en juge le groupe massé à l'encadrement de la porte en train de les observer.

Ce que c'est bon de leur dire "Pardon", "Excusez-moi", de jouer des coudes et d'entrer dans cette pièce comme un conquérant pour rejoindre ces deux filles magnifiques en train de s'embrasser et de se caresser.

Elles en ont marre de se faire mater et me demande de fermer la porte.

Je me pose à côté de Manon qui se retrouve alors entre nous. J'ai envie qu'on la rende dingue, qu'on la fasse couiner.

Nos mains prennent possession de son corps qui se laisse aller.

Elle est humide, trempée, tellement trempée que j'ai envie de glisser toujours plus de doigts en elle.

J'ai également envie de faire haluciner Sandrine et demande alors à Manon de se mettre à quatre pattes.

Docile, ayant bien compris mes intentions, elle s'exécute et me présente son joli petit cul.

Je regarde Sandrine dans les yeux et commence à glisser deux puis trois doigts dans le sexe bien ouvert de ma belle.

Je m'empare d'un sachet de lubrifiant, l'ouvre avec les dents comme un sauvage et l'étale sur mes doigts et ma main jusqu'à mon poignet en me frottant contre la chatte de Manon.

Je recommence la manoeuvre glissant directement trois doigts dans cette jolie petite chatte. Un quatrième.

Mes doigts vont et vienne au rythme de son souffle et de son plaisir.

Mon pouce rejoint les autres. Les allers retours reprennent. Je la sens ouverte, prête, et commence à pousser mes phalanges vers l'entrée de son sexe qui passent sans problème.

J'ai la main entière glissée dans le sexe de Manon et je regarde Sandrine en souriant. Manon hurle de plaisir, je la sens se projeter sur ma main et Sandrine nous regarde avec des yeux ronds, totalement incrédule.

Ce jeu bien qu'exceptionnellement bon pour Manon est aussi extrèmement fatiguant. Elle jouit rapidement, se retire et s'affale entre nous. Sandrine nous reconfirme si besoin est que nous sommes vraiment des oufs.

 

Moment calin à trois très tendre. Nous profitons tous les trois de notre nouvelle complicité. Nous savons que l'heure de partir approche et nous souhaitons prolonger cette osmose.

 

Le trajet de retour en tram fut mémorable. Nous nous dévorions tous les trois des yeux, un sourire béat sur nos visages.

Le tram avait beau être blindé, nous étions seuls au monde dans notre bulle de plaisir.

Arrivés sur le quai de la gare, dernières accolades, nous ne pouvons résister à l'envie de nous embrasser tous les trois pour nous dire au revoir se moquant éperdument de ce que pouvait bien penser les passants...

 

 

Par Ben - Publié dans : Expériences
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Profil

 

AIDES

Derniers Commentaires

Syndication

  • Flux RSS des articles

 

Le Container

Allez y c'est cadeau !

NousLibertins.com - 1er reseau social libertin

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés