Jeudi 14 février 2013 4 14 /02 /Fév /2013 23:57

Si vous êtes de la région bordelaise, vous connaissez forcément le Club 15. Légende parmi les légendes des saunas libertins. Mais pas forcément dans le bon sens du terme...

Nous envions eu envie de tester l'expérience il y a un an mais nous étions vite ressorti, trouvant une prison turque plus attrayante que ce lieu malfamé.



Une nouvelle équipe a repris ce sauna en juillet dernier. Jean-Marie et Pascal, les nouveaux patrons, sont également propriétaires d'un autre sauna gay quelques centaines de mètres plus loin.
Ils ont effectué quelques travaux indispensables et tenté de changer l'image pourrie qui collait au 15.

Le nom est resté inchangé pendant un bon bout de temps. Chose incompréhensible quand on connait la réputation du lieu. Tous les libertins bordelais de moins de 75 ans ou presque crachaient sur le club 15. Ne pas changer de nom revenait à un suicide marketing. Comment espérer mener une politique de rupture en gardant l'ancien nom ?

Quelques polémiques sur différents sites internet plus tard, les deux patrons ont opté pour un nouveau nom, le Nikki Club.



Nous avons attendu d'avoir quelques retours avant d'aller tenter l'aventure.

Nous avions été tellement refroidi par le 15 que nous n'avions pas envie de retourner au casse pipe.

Après quelques avis positifs et négatifs, nous avons décidé de sauter le pas et d'aller nous faire notre propre avis, on n'est jamais mieux servi que par soi même, c'est bien connu.



Lundi soir, 22h00, nous avons fait le tour des sexshops un peu glauques qui bordent la gare, rien d'excitant, rien de marrant, il fait froid, les rues sont désertes. Nous nous rendons compte que nous ne sommes qu'à quelques mètres du Nikki et décidons de tenter l'expérience.

Malheureusement, ce soir là, il n'y avait personne dans l'établissement, pas un chat, rien.
Le patron nous prévient gentiment que pour ce soir c'est mort. On a trouvé ça plutôt cool de sa part, il aurait pu encaisser notre pognon et nous laisser nous rendre compte par nous même que c'était le vide intersidéral.

Du coup, ça nous a donné envie de revenir. Les deux patrons nous avaient présenté les soirées bisexuelles du mardi et c'est un mardi soir que nous avons donc retenté l'expérience.



Les soirées bi du mardi ne sont ouvertes qu'aux bi comme son nom l'indique.
Nous, on aime bien ce concept. Tellement, que nous y sommes allés trois mardi de suite pour se faire vraiment notre avis.



Le premier mardi, nous sommes chaud bouillant. J'ai trop envie de mecs, Manon a trop envie de ça aussi. Ca s'annonce parfait !
Petit tour du propriétaire pour voir les changements effectués.



Merci d'avoir viré cette moquette dégueulasse sur les sols.
Les draps housses eux aussi ont été supprimés, remplacés par du skaï. Un minimum, je vous l'accorde mais une énorme avancée par rapport à ce que c'était avant.

Direction la salle télé qui nous avait laissé une pitoyable impression lors de notre dernière visite.

Tout a été changé. Supprimés les canapés élimés et la grosse télé de chez Mamie qui grésille. Place à l'écran plat, deux rangées de strapontins comme au ciné et un lit à baldaquin face aux sièges. Le lieu d'exhib par excellence !

Cette pièce nous plait tout de suite énormément mais nous continuons notre visite pour finir finalement au jacuzzi spacieux mais à la déco toujours aussi kitsh. Coucou les dauphins et les mouettes !

Ca sent toujours un peu l’ammoniaque mais est-ce du aux produits d'entretien ou les murs sont-ils aujourd'hui imprégnés de cette odeur assez désagréable ? Aucune idée...



Notre petit tour du propriétaire nous a fait comprendre rapidement que les soirées bi du mardi ne connaissent pas encore un grand succès. Peu de monde et les quelques personnes présentes ne nous inspirent pas plus que ça...
Qu'à cela ne tienne, profitons du hammam, jouons à deux, c'est déjà plutôt pas mal.



Nous sommes assis sur le banc carrelés dans la chaude moiteur du hammam. Manon me branle en m'embrassant à pleine bouche puis fini par délaisser mes lèvres pour me regarder dans les yeux. Elle se doigte légèrement et me dit qu'elle est trempée. Pour me le prouver, elle me tend ses doigts que je suce avidement. Je sens de l'amusement dans ses yeux. Elle a envie de jouer. Elle m'enfonce ses doigts plus profondément dans la bouche tout en continuant à me branler. Elle les regarde aller et venir contre ma langue puis vient à l'oreille me susurrer :

-T'as envie de bites toi, hein ?

J’acquiesce, en en rajoutant un peu en lui disant :

- Oui, j'ai trop envie de sucer, j'ai envie de mecs. J'ai envie de faire ma salope...

Elle se lève, m'annonce qu'elle part me chercher un mec et sort du hammam...
Quelques minutes plus tard la porte s'ouvre. Je distingue la silhouette d'un homme dans la brume étouffante. Il est seul. Il s'approche et s'assoit en face de moi.
Très vite, je viens m'agenouiller devant lui pour prendre son sexe en bouche. Sa bite bande rapidement. Elle est grosse, épaisse. J'ai envie que Manon soit là et me regarde.

J'entends la porte s'ouvrir de nouveau. J'espère que c'est elle mais c'est un des patrons que je ne laisse pas indifférent qui vient s'installer pour que je le suce lui aussi.
J'ai deux queues bien raides dans les mains et dans la bouche, il est temps que ma belle arrive. J'ai envie qu'elle me voit. Elle fini par nous rejoindre pendant que je pompe vigoureusement Jean-Marie. Elle s'installe sur la plus haute marche pour m'observer. Le premier la rejoint et j'entends Manon commenter la scène.

- Elle suce bien cette petite salope ! On sent qu'elle aime ça la bite !

Elle se tourne vers le mec à côté d'elle pour constater qu'il a la bite bien dure.
Elle descend alors pour venir appuyer sur ma tête et me remercier de bien lui avoir préparé cette belle bite.
Manon tend son cul et invite l'homme à la prendre en l'encourageant de vive voix tout en continuant à presser ma tête pour que je gobe toujours plus le sexe du patron.

Je suce, je le branle et il fini par jouir sur mon torse. Plutôt fier de moi, je me retourne pour partager le sperme récolté en lui étalant sur la peau. Ce qui fini d'exciter son baiseur qui éjacule à son tour sur son dos et ses fesses.



Fin du jeu, nous sortons de la chaleur étouffante pour reprendre nos esprits au bar après une bonne douche.
Café, clope et hop, nous avons déjà envie de retourner explorer les lieux.



Nous montons au deuxième étage, dans la salle télé pour se poser un peu et continuer à se câliner.
Le premier mec ne tarde pas à nous rejoindre et se pose pas loin. Mais nous sommes en mode câlin et il comprend bien que ce n'est pas la peine de tenter quelque chose pour le moment.
Le temps passe et il commence à se branler en matant la vidéo. Sa bite m'hypnotise. J'ai envie de le branler à nouveau. Manon le sent et commence à me branler. Je fais signe au mec d'approcher et je chope sa queue. Il est déjà dur, ça m'excite. Ma belle se place à genoux devant nous et commence à nous sucer tour à tour. Nous nous laissons faire, appréciant sa bouche experte pendant quelques minutes avant qu'elle se relève et nous tende son cul pour qu'on la baise. Appuyée contre les dossiers des strapontins, nous la baisons debout chacun notre tour.

Loin d'être rassasié, je la prends par la main et l'emmène vers le lit à baldaquin et nous reprenons où nous en étions.

La pièce se remplit petit à petit et nous sommes rejoint par trois hommes et un couple. Les mains virevoltent sur tous les corps. Manon et la femme qui vient tout juste d'arriver se font prendre pendant que je suce des bites. Leurs baiseurs jouissent et un autre vient s'occuper de Manon. Je me tourne alors vers cette femme que je doigte bien profondément avant de venir la pénétrer.
Je la baise en regardant intensément Manon dans les yeux. Elle peut y lire tout mon plaisir. L'homme qui la prenait jouit. Elle se redresse, se rapproche de moi et m'embrasse avant de se remettre à sucer.



Je fini par la rejoindre et la prends en levrette. Nous avons chacun une bite dans la bouche. Nous suçons, branlons, baisons, suçons... Manon jouit sous mes coups de butoirs, les deux hommes finissent par jouir sur nos corps en même temps et voir tout ce sperme me force à sortir présipitament de sa chatte pour éjculer sur son dos et ses fesses. Nous nous enlaçons alors couverts de sperme pour nous embrasser fougueusement pendant que les différents participants quittent un à un la pièce pour nous laisser nous retrouver...

Une bien bonne soirée, quel plaisir de jouir à quatre en même temps !

 

Par Ben - Publié dans : Expériences - Communauté : les blogs persos
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Profil

 

AIDES

Derniers Commentaires

Syndication

  • Flux RSS des articles

 

Le Container

Allez y c'est cadeau !

NousLibertins.com - 1er reseau social libertin

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés