Mardi 7 février 2012 2 07 /02 /Fév /2012 00:22

Mercredi,

 

Je suis au boulot. Je m'emmerde.

Je chat par SMS avec Manon. La journée est à peine commencée qu'on est déjà en train de se chauffer.

Nous repensons tous les deux au Container et à cette après midi de rêve...

Le Container est un sauna libertin totalement bi où pour une fois, je ne me prends pas râteaux sur râteaux quand j'approche un mec.

Du coup, j'ai bien profité de cette nouvelle découverte. Je comprends mieux Manon maintenant. Quel plaisir de pouvoir faire sa salope sous le regard de l'être aimé.

Quel plaisir de pouvoir se frotter, sucer, branler en la regardant dans les yeux...

 

15h00

L'excitation est à son paroxysme. Je ne tiens plus. Je sais que je ne vais pas pouvoir voir Manon.

J'ai envie de faire ma salope et de tout lui raconter ensuite pour l'exciter à mort.

Je lui annonce par SMS mon envie d'aller au Container seul.

 

18h00

Enfin la débauche.

La fin d'après midi a été speed. Nous n'avons pas pu continuer à nous exciter mutuellement.

Je ne suis plus aussi motivé pour aller seul au Container. D'un autre côté, étant juste à côté, je me dis que c'est quand même l'occaze.

J'appelle Manon, on se chauffe pendant le trajet. Jour de chance, une place libre m'attend juste devant l'entrée.

Je raccroche, ne prend même pas le temps de fumer une cigarette et pénètre rapidement dans ce lieu annonciateur de mille plaisirs.

Je n'ai pas l'habitude d'aller seul au sauna et je retrouve la boule au ventre des premières fois. Manon me manque. Je me déshabille en lui laissant quelques messages pour la rendre folle.

 

Evidemment, à cette heure là, il n'y a pas grand monde... Un couple d'une quarantaine d'année, deux hommes et moi.

Rien de bien excitant, j'erre sans but. L'heure tourne, personne ne bouge et je ne me sens pas encore prêt à prendre les devants.

Le temps joue contre moi, je ne peux pas rester longtemps.

 

Je vais au bar, au fumoir, au jacuzzi, au bar, au fumoir, au jacuzzi...

Tant pis, je vais me branler dans le hammam en regardant une vidéo de lesbiennes.

Un autre homme arrivé il y a peu est lui aussi en train de se masturber.

Nous ne sommes qu'à un mètre l'un de l'autre les yeux rivés vers l'écran.

La situation m'excite et rapidement je délaisse le film pour regarder sa main aller et venir sur sa hampe. Je l'observe intensément pendant quelques minutes guettant un signe de sa part.

Aucun...

Je me lève décidé à partir. Je passe devant lui et me dit que finalement je n'ai rien à perdre.

Je me penche vers lui, prends sa bite dans la main. Il n'oppose aucune résistance et me mets donc à le sucer à genoux devant lui.

Je glisse un doigt vers ses fesses qu'il me tend alors. Je le doigte bien profondément, il a l'air d'aimer ça.

J'ai envie de lui et lui signifie crument que j'ai envie de sa bite. Il ne réagit pas. Il n'a pas l'air d'avoir envie de me prendre.

Tant pis, ce sera pour une autre fois. Là du coup, c'est mon tour. J'enfile une capote, remonte ses jambes et pénètre son petit cul serré.

La chaleur du lieu a raison de mon érection après une dizaine de minutes à le limer.

Je lui propose d'aller ailleurs, au frais.

Timide, il n'a pas l'air totalement décidé.

Je me remets donc à le sucer en lui doigtant le cul. Je dois avoir bien fait mon boulot puisqu'il se laisse finalement tenter. Nous sortons du hammam, je le chope par la bite et l'entraine dans une petite cabine attenante.

Je l'allonge sur le lit et le suce de plus belle en lui enfonçant deux doigts dans le cul.

Je le branle, je le doigte, je le branle, je le doigte... il jouit quelques minutes après mettant fin à notre jeu.

 

Retour à la case départ. Je n'ai toujours pas joui.

Je suis heureux de me dire que j'aurais au moins un truc à raconter à Manon et m'empresse de lui laisser un message évocateur.

 

Toujours aucune nouvelle arrivée. Le temps commence à se faire long.

Je suis dans le jacuzzi, le couple se tient face à moi. Ils jouent gentiment dans l'eau. Je les regarde et essaye de deviner ce dont ils peuvent avoir envie. Après quelques minutes de réflexion et n'ayant aucune idée, je décide de me branler une bonne fois pour toute dans le hammam en regardant la vidéo.

Je suis à peine rentré que le couple pénètre dans la chaleur à son tour.

La femme s'assoit sur la plus haute marche à quelques mètres de moi. Je me rapproche tout en caressant mon sexe. Aucune réaction particulière, je m'approche, je ne suis plus qu'à une vingtaine de centimètres de cette femme qui se fait fouiller la chatte par la langue de son mari.

Je tente une approche en posant ma main sur sa cuisse. Je suis éconduit immédiatement.

Je continue à me caresser en les regardant. Son homme tente tant bien que mal de se caresser tout en la léchant. Je prends mon courage à deux mains et lui propose mon aide en posant ma main sur son sexe prêt à partir si j'essuie un nouveau refus.

Aucun refus, bien au contraire, un sourire complice traverse son visage lorsqu'il me regarde pour me signifier son plaisir. Je m'enhardis et prends alors sa bite dans ma bouche. Elle est bien dure...

Il a l'air de sacrément aimer ça, il n'arrive plus à se concentrer sur sa femme.

Je me relève, me frotte contre lui. Il passe son sexe contre mes fesses et me dit qu'il a bien envie de mon petit cul. Aucun problème, fais toi plaisir, je suis là pour ça...

Il enfile une capote et pointe fièrement sa bite contre mon anus qui s'écarte sans douleur.

Je sens le gland presser et passer. J'aime. J'ai le visage face au sexe de sa femme. Je lui propose alors de la lécher pendant que son mec m'encule. Ca a l'air de la faire triper comme idée.

Elle regarde avec passion son mari me labourer le cul. Elle lui demande si c'est bon.

J'ai dans l'idée que ça lui plairait que je lui raconte ce que je ressens. Je sens qu'ils ont envie de baiser une vraie petite salope alors je prends mon rôle à cœur et lui conte crument tout ce que me fait son mari.

Malheureusement, cette traitresse de chaleur fait encore des siennes et épuise rapidement mon pourfendeur.

Nous quittons ensemble le hammam avec la promesse de se retrouver après quelques minutes de repos. J'en veux encore ! J'ai envie de sa bite ! Mes envies de salopes ne sont toujours pas assouvies !

 

Direction le bar. Nous sommes chacun à un bout du bar. J'attends à nouveau un signal qui ne vient pas. Je finis par me faire une raison, ils ont du passer à autre chose. L'excitation est également redescendue pour moi. Je passe au vestiaire pour dire à Manon que j'ai encore des nouvelles choses à lui raconter... Je sais qu'elle est en train de diner, qu'elle ne peut que regarder ses messages sans pouvoir se toucher et que ça va la rendre complètement folle. J'adore ça !!!

 

Bien décidé à jouir et à partir, je retourne à nouveau dans le hammam espérant bien une nouvelle rencontre intéressante qui ne viendra finalement pas. Tant pis, je ne jouirais pas aujourd'hui, de toutes façons, il faut que j'y aille, il est plus que l'heure de partir.

 

Je sors du hammam et croise ce couple qui m'avait tant excité.

Ils n'ont pas l'air d'avoir particulièrement envie de moi. Je comprends qu'ils cherchent les glory holes. Je me dis que c'est l'occasion de faire son guide touristique et c'est bien connu, normalement, on n'oublie jamais le guide !

 

Arrivés face aux glory holes, je leur montre où l'homme doit aller et où la femme doit se placer.

L'obscurité la dérange. Je passe devant pour lui montrer le chemin. Je vois une belle bite pointer et m'empresse d'aller la sucer. Je veux du sperme !!!

Je le branle, je le suce, j'aspire, j'essaye de faire tout ce que j'aime qu'on me fasse. Je veux que son sperme me remplisse la bouche.

 

La femme revient vers moi et commence à me caresser pendant que je continue à m'occuper de cette belle bite comprenant qu'il s'agit de son homme. Le jeu dure un peu. Je sens qu'il va bientôt jouir et cela me fait saliver de plus belle. Alors que je le suppliais de jouir dans ma bouche, il décide de nous rejoindre. Apparemment il a encore envie de me prendre. Ca tombe bien, je ne suis pas contre. Trouvant qu'il met un petit peu trop de temps à s'équiper, je me dirige vers un nouveau sexe qui sort de la fente en bois. J'ai à nouveau la bouche pleine, j'adore.

Il presse son gland et rentre facilement en moi. Il me traite de petite salope qui aime bien se faire prendre des deux côtés. Je ne peux le nier, j'adore ça. Et encore plus s'il me traite de petite salope.

Pendant que nous jouions, le monde a du arriver dans le sauna. De plus en plus d'hommes se regroupent autour de nous. Tous essayent un à un de toucher cette femme qui n'en a aucune envie.

Le couple comprend qu'il est temps de se mettre à l'abri de tous ces mâls en rut et me propose de me joindre à eux.

Je reprends mon rôle de guide touristique et les emmène dans une grande cabine avec ventilo.

La femme s'installe et nous regarde avec passion nous frotter l'un contre l'autre.

Il attrape mon sexe tout dur, l'embouche. J'en profite pour lui doigter le cul.

Je le suce à mon tour. Son sexe est raide, il palpite dans ma bouche. Je le regarde dans les yeux et lui demande de me prendre encore.

Il me lime le cul à la perfection, je suis aux anges.

 

Après quelques minutes, il se remet à me sucer. Il me dit que j'ai une belle bite, j'aime bien, ça me fait plaisir.

Je lui propose de le sodomiser. Il me tend ses fesses m'avouant qu'il n'attend que ça depuis tout à l'heure. Son cul est plutôt serré alors je prends mon temps pour le pénétrer. Je le laisse venir s'empaler attendant que son corps soir prêt à se faire baiser comme il faut.

Ca y est, c'est bon ! Je l’attrape par les hanches et lui mets de gros coups de boutoirs. Il couine, j'adore ça. Du coup, je tape encore plus fort, je veux le faire hurler de plaisir. Il me dit que ça faisait trop longtemps qu'il ne s'était pas fait baiser comme ça, que ça lui manquait et qu'il en rêvait. Ca flatte mon égo et ça me donne envie de lui défoncer le cul encore plus fort. Tout bénef pour tous les deux.

Nous jouons comme ça pendant une dizaine de minutes puis il se retire fatigué d'être à quatre pattes.

Il regarde sa femme et lui dit qu'elle devrait m'essayer.

La scène a du l'exciter. Peut être qu'en enculant son mari, j'ai gagné sa confiance. Quoi qu'il en soit, elle se place à quatre pattes devant moi pour que je la prenne en levrette.

Son mari lui demande de lui bouffer la bite ce qu'elle fait sans se faire prier plus longuement.

Nous baisons ainsi quelques minutes, je les écoute échanger sur ma façon de faire. J'adore quand mes partenaires parlent, ça décuple mon excitation.

L'homme n'est pas rassasié. Il se déplace pour venir derrière moi. Décidément, mon petit cul lui plait énormément.

Comme c'est un de nos grands fantasmes avec Manon, je propose à la femme de continuer à faire l'amour ensemble pendant que son mari me prend les fesses.

Elle s'allonge alors sur le dos, face à moi. Je la pénètre puis son mari fait de même.

Le rythme est rapidement trouvé. Sa femme sent chacun de ses coups de boutoirs. Je prends trop mon pied. Je sors de sa chatte, je m'embroche sur sa bite, je quitte sa bite pour retourner dans sa chatte... Je crois devenir fou tellement c'est bon.

Nous inversons nos positions et c'est au tour du mari découvrir ce plaisir presque magique.

 

A bout de souffle après quelques minutes, nous nous asseyons en triangle .

Gourmand, son mari attrape une nouvelle fois ma bite alors qu'il est déjà lui même en train de se branler. Je n'en ai plus envie. Je préfère le faire moi même en le regardant se faire du bien.

Nous nous caressons tous les trois en nous regardant. Je suis le premier à jouir. L'homme me demande alors de jouir sur son sexe. Il me dit qu'il a envie de se toucher avec mon sperme.

Trouvant l'idée fantastique, je m'exécute immédiatement et une grosse giclée de sperme vient s'écraser sur sa hampe. Je vois le sperme entre ses doigts, recouvrir son sexe aux grès de ses allers retours. Je trouve ça terriblement excitant, il faut vraiment que j'essaye un jour. Il ne lui en faut pas beaucoup plus pour qu'il arrive lui aussi au comble du plaisir qu'il crie à en perdre la voix.

 

Nous reprenons lentement nos esprits. Moment de béatitude.

Habitué à venir en couple, je sais qu'il est temps de m'éclipser et de les laisser profiter l'un de l'autre.

 

Il est plus que l'heure de partir, je suis vraiment en retard là.

Je file prendre une bonne douche et part me rhabiller, heureux d'avoir tant de choses à raconter à Manon.

 

Par Ben - Publié dans : Expériences
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Profil

 

AIDES

Derniers Commentaires

Syndication

  • Flux RSS des articles

 

Le Container

Allez y c'est cadeau !

NousLibertins.com - 1er reseau social libertin

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés