Lundi 4 juin 2012 1 04 /06 /Juin /2012 18:11

Mardi, soirée gang bang au Container, puis exhib au Studio 21.

Jeudi, visite de La Chaloupe où on a eu l'occasion d'offrir son baptème du feu à une bien charmante novice.

Vendredi, soirée bien chaude au Container...

Dimanche, Nous décidons d'essayer de faire autre chose que de baiser et de profiter de cette belle journée pour aller jongler à la plage.

 

Forcément, on opte quand même pour profiter de l'occasion pour partir à l'aventure sur une plage à la réputation sulfureuse. On ne sait jamais comment vont évoluer nos envies et c'est surtout l'occasion de découvrir un nouveau coin sympa.

 

Arrivés sur le parking de la Lagune, nous ne sommes pas très avancés...
Rien d'extraordinaire à première vue. Un parking, des pins, les dunes, l'océan... Des voitures, des familles, un resto... Cette plage ressemble à toutes les autres plages des Landes.

 

La discussion dans le camion nous a quelque peu échauffés. Nous n'avons pas forcément envie de passer à l'action mais nous avons quand même bien envie de savoir où se trouve la zone libertine pour mieux y retourner quand on en aura vraiment envie. Du coup, après quelques recherches sur le net, quelques messages laissés sur Nouslibertins, sans jamais récolter d'informations vraiment intéressantes, nous repérons deux mecs qui attendent depuis trop longtemps au bord d'un chemin pour être totalement innocents. Nous décidons alors de nous enfoncer dans la forêt sur ce chemin en prenant bien soin de passer près d'eux et de leur sourire.

 

Les pins défilent et les vêtements de Manon tombent au fur et à mesure. Nous nous amusons à exhiber son corps en s'assurant que le mateur qui nous suit à une cinquantaine de mètres n'en perde pas une miette. En plein milieu du chemin, Manon s'agenouille devant moi, sort ma bite et commence à me branler et à me sucer tout en jetant des regards coquins en direction de l'homme.

Le jeu dure quelques minutes et nous finissons par reprendre notre marche. L'homme suit toujours, respectant toujours la distance qui nous sépare.

Après avoir marché vingt minutes, nous concluons que cela ne sert à rien de s'enfoncer aussi loin dans la forêt et que la zone libertine ne doit pas être dans cette direction. Nous faisons alors demi tour et croisons plusieurs hommes seuls. Je m'amuse à découvrir les fesses de Manon à chaque fois mais cela ne provoque aucune réaction. Peut être sommes-nous dans une zone gay...

 

Retour au parking. Nous décidons cette fois, après une nouvelle recherche sur internet, de partir dans l'autre direction et nous enfonçons à nouveau sous les pins. Nous avons été repérés, trois hommes nous suivent à vive allure bien décidés à nous rattraper.

Nous stoppons notre marche dès que nous ne sommes plus visibles du parking. Manon se déshabille entièrement et se love contre moi. Les trois hommes s'approchent à moins de quatre mètres de nous.

Un des trois, plus téméraire, nous demande s'il peut se joindre à nous. Manon lui répond qu'elle a envie de sperme et qu'elle peut le branler s'il en a envie. Il s'approche la bite à l'air et Manon s'en empare instantanément. Il tente de caresser l'épaule de ma belle mais il se fait éconduire. Se faire gicler dessus pas de soucis mais pas de caresses, on n'est pas là pour ça... Les caresses me sont réservées et j'en profite pour faire courir mes mains tout le long de son corps.

L'homme jouit rapidement sur la poitrine de Manon et se recule pour laisser la place aux deux autres mais aucun n'ose franchir les quelques mètres qui nous séparent. Manon les interpelle, réclamant sa dose de sperme sur les seins. Elle a du être convaincante puisque les voilà qui s'approchent. Manon fait sa salope. Ils apprécient le spectacle et éjaculent rapidement sur ses seins.

Je l'aide à se relever, la fait s'appuyer contre un arbre et la prend avec violence devant les trois mateurs. La scène que nous venons de vivre et ce rythme soutenu ont rapidement raison de moi. Manon se retourne, aspire ma bite et se délecte du fruit de ma jouissance.

 

Les hommes retournent vers le parking. Nous nous rhabillons en rigolant, nous amusant de ce que nous venons de vivre mais nous ne sommes toujours pas persuadés d'être dans la bonne zone et cherchons à nouveau un autre chemin.

 

Cette ballade sous les pins au bord de l'océan est fort agréable mais notre recherche est toujours vaine. La faim se faisant sentir, nous décidons de rentrer manger pour ensuite ressortir jongler.

Arrivés au camion, nous nous amusons à observer un mec peu discret se branler au bord du parking.

Il aurait pu faire croire à n'importe qui qu'il était juste en train de pisser contre un arbre mais vu le temps qu'il a passé derrière cette arbre, il aurait pissé au moins 20 litres de bière...

Nous montons dans le camion et croisons un paquet de gâteaux fort réconfortant pour Manon puisqu'elle me propose d'aller seule se faire gicler sur les seins et de revenir rapidement couverte de sperme.

Cela m'excite et la laisse partir tout en la surveillant de loin.

C'est à ce moment là qu'un mec passe et repère le manège à la lisière de la forêt. Il se met à courir pour les contourner et s'approcher discrètement. Ne comprenant pas trop son comportement, je le surveille, prêt à intervenir au moindre problème. Manon a la situation sous contrôle et je la vois ressortir cinq minutes après, à moitié à poil en train de discuter avec ce mec qui est en fait un rabatteur pour une production de films de cul.

 

Nous discutons du coin et il nous explique qu'ils sont une petite bande à essayer de ranimer l'âme libertine oubliée de ce lieu et décide de nous présenter deux ou trois mecs qu'il connait et qui sont encore présents.

Amusés par la situation, nous nous laissons emporter vers l'inconnu et partons à la rencontre de deux mecs bien roots posés dans un camtar avec un pétard. Le rabateur fait les présentations. Nous échangeons quelques banalités puis il explique dans quelles circonstances il a rencontré Manon et ce qui l'a impressionné c'est qu'elle assumait pleinement ses envies puisqu'à son arrivée, au lieu de fuir ou de se cacher, elle lui a directement proposé de le branler en souriant.

Alain, un des mecs, ne peut s'empêcher de faire remarquer qu'elle a du en branler quelques uns vu les traces de sperme sur le haut de sa poitrine. La discussion continue et commence à l'échauffer puisqu'il s'attrape rapidement la bite à travers son pantalon et propose sur le ton de la blague de laisser sa trace lui aussi. Nous ne relevons pas et la discussion continue portant alors sur des sujets moins chauds. Mais au bout de vingt minutes, l'envie reprend le dessus et il nous propose alors d'aller visiter le bois. Manon se tourne vers moi pour m'interroger du regard. Echange complice et silencieux. Nous acceptons de les suivre en se disant qu'avec des habitués, nous irions surement dans un endroit bien sympa de la forêt.

Malheureusement, l'excitation a du une nouvelle fois prendre le dessus et nos guides ont du se dire que plus nous marcherions moins nous en aurions envie alors ils se sont un peu arrêtés dans un truc improbable au milieu des fourrés.

 

Nos deux comparses étendent rapidement des serviettes au sol pendant que Manon se déshabille. Nous  nous embrassons tous les deux fougueusement. Je sens qu'elle est bien motivée et cela me motive encore plus. Alain se met rapidement nu et nous propose une solution hydro-alcoolique pour nos mains.

Bien équipés, ils ont tout ce qu'il faut dans leur petit sac à dos pour que l'expérience se vive dans des conditions d'hygiène optimales. Lingettes, eau nettoyante pour bébé, lotion, gel, capotes...

Un massage à six mains s'ensuit pour Manon qui se laisse porter par le plaisir pendant que nous nettoyons et préparons son corps.

Je suis derrière elle, collé contre son dos, le sexe dans la raie de ses fesses à lui masser les seins et à l'embrasser dans le cou. Alain et Norbert s'avancent vers elle. Ils bandent déjà et lui offre leur queues qu'elle s'empresse de branler. Elle tente tant bien que mal de nous satisfaire tous les trois tour à tour jusqu'à ce que Alain décide de s'allonger entre ses jambes pour la lécher.

Elle profite de cette langue qui la fouille pour nous branler tous les deux.

 

Manon finit par se mettre à quatre pattes prête à se faire baiser... Norbert s'assure que la taille impressionnante de sa bite n'effraie pas ma belle et commence à la pilonner. Nos queues se relaient dans la bouche de Manon et Alain est le premier à gicler sur ses seins.

Norbert se retire et commence à la doigter avec du gel. Il s'amuse à dilater son sexe au maximum pendant que je lui parle à l'oreille tout en lui caressant l'anus. Trois doigts. Quatre doigts. Cinq doigts. Les phalanges. Manon se fait fister en me regardant dans les yeux. Elle couine, elle prend son pied et cela nous excite tous les deux.

Je lui dit que j'ai trop envie de l'enculer. Elle se retire et me présente son cul à quatre pattes.

Je me glisse facilement entre ses fesses et commence à la prendre doucement. Le rythme s'accélère progressivement et je finis par la pilonner comme un dingue.

Norbert en profite pour sortir l'appareil photo et commence à prendre quelques clichés. Manon crie son envie de double et il finit par se glisser sous le corps de ma belle pour prendre place dans sa chatte. Nous jouons ainsi quelques minutes mais la position est assez inconfortable et je finis par me retirer pour mieux appuyer sur le bassin de Manon pour qu'elle se fasse bien prendre. Je l'attrape par les hanches, la soulève et la fait retomber avec force sur cette grosse bite pour qu'elle s'empale dessus. A chaque aller retour, son cul frotte contre ma bite et cela me redonne envie de lui prendre le cul mais c'est finalement Alain qui s'en chargera pendant que ma belle me sucera en me regardant dans les yeux.

Alain sodomise alors Manon avec force. Il lui défonce le cul à toute vitesse et Norbert finit par sortir de sa chatte pour le laisser faire. Au bout de cinq minutes, il se relève, arrache sa capote et jouit à nouveau sur les seins de Manon qui vient de se mettre à genoux entre nous trois.

Elle nous branle et nous suce tour à tour quelques minutes mais épuisée et dévorée par les moustiques qui l'ont pris en chasse depuis notre arrivée, elle finit par mettre un terme au jeu et nous nous rhabillons tous les trois.

 

Sur le chemin du retour, nous discutons du plaisir que nous avons pris et nous arrivons à la conclusion qu'on adorait vraiment partir dans l'inconnu et se laisser surprendre.

Même si nous n'avons pas jonglé, nous avons passé une bonne journée à la plage de la Lagune...

 

Par Ben - Publié dans : Expériences
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Profil

 

AIDES

Derniers Commentaires

Syndication

  • Flux RSS des articles

 

Le Container

Allez y c'est cadeau !

NousLibertins.com - 1er reseau social libertin

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés