Dimanche 22 juillet 2012 7 22 /07 /Juil /2012 17:07

Le week end dernier nous nous sommes rendus à un festival à quelques heures de route de chez nous.
Bien entendu, à l'heure où nous devions partir, j'étais encore en train de faire mille et un trucs obligeant alors à repousser notre départ. Les taches s'enchaînent, j'essaye tant bien que mal d'être le plus productif possible pour pouvoir réussir à tout boucler le plus vite possible mais bon... Faut que je me fasse une raison, la productivité, ce n'est pas mon truc.... Et notre départ a été repoussé de quelques heurese. Ainsi, au lieu de partir en fin de matinée, nous n'avons réussi à décoller qu'en début de soirée.

Voyant bien qu'on arriverait trop tard pour profiter du festival pour ce soir, je propose à Manon d'aller faire un tour au Container. Cela fait longtemps que nous n'y sommes pas allés et cela commence à me manquer. Mais Manon déjà déçue de partir aussi tard refuse ma proposition préférant prendre la route pour être sûre qu'on finisse bien par y aller même si on arrive tard...

Pas de sauna pour ce soir donc... Nous profiterons à la place des jolies nationales françaises...

Le camion avale les kilomètres, les bleds paumés défilent. Nous suivons consciencieusement les indications du GPS ne sachant pas du tout où nous nous trouvons. Soudain une information retient notre attention. "prendre la route de Saint Jean d'Angély".

- Saint Jean d'Angély, Saint Jean d'Angély... Ca me dit quelque chose ça...
- Ha mais oui ! C'est là qu'il y a l'Elixyr dont tout le monde nous parle.

On nous avait tellement vanté les mérites de ce club, avec moultes superlatifs qui forçaient le respect, que cela donnait vraiment envie d'aller y faire un tour.
On commence à en discuter sérieusement. L'envie de ne pas arriver au petit matin au festoche se fait bien sentir mais d'un autre côté, nous sommes rapidement d'accord que vu la distance qui nous sépare du club en temps normal, nous ne reviendrons jamais exprès pour y passer une soirée et que ce serait dommage de laisser passer l'occasion.

On allume l'ordi, on passe le téléphone en mode modem et on commence à chercher un peu plus d'infos sur l'Elixyr. Horaires, tarifs, dress code, adresse... afin de pouvoir prendre une décision.

Horaires : fermeture 3 heures. Ok !
Tarifs : entrée couple 30€. Ok ! 
Adresse : C'est sur notre route, même pas de détour à faire. Parfait !
Dresscode : Bon là, le site ne donne pas d'info. Vous y trouverez en lieu et place de la section dresscode une invitation à une conduite des plus respectueuses à l'intérieur des murs. Cela ne nous informe pas beaucoup...
On nous a tellement dit que l'Elixyr était la Rolls des clubs, la premier league des établissements libertins que nous nous demandons si nos tenues "Studio 21" suffiront pour passer les portes...

Après tout, nous ne nous sommes pas fait recalés depuis longtemps et nous décidons de tenter notre chance puisque cela ne nous impose pas de faire de détour.
Arrivés sur le parking, nous nous changeons rapidement tout en commençant à se chauffer à l'arrière du camion. Une fois prêts, nous nous dirigeons vers l'entrée à la suite d'un couple plutôt bien sapé. Costume pour lui, robe de soirée pour elle...
On se dit qu'on va se faire recaler mais que ce n'est pas si grave...

Finalement, nous entrons sans problème à l'intérieur du club sans même avoir besoin de négocier.
Effectivement, la veste Sergio Tachini qui pend sur un ceintre au vestiaire nous fait comprendre que nous nous sommes bien mis la pression pour rien...
L'accueil est très chaleureux. Le patron prend le temps de tout nous expliquer avant de nous conduire à la barmaid qui se chargera de nous faire visiter les lieux.

Au niveau de l'espace, nous nous attendions à une surface beaucoup plus importante mais les lieux sont bien aménagés et la propreté semble irréprochable. 
La déco a vraiment de la gueule. Les différentes chambres proposent des univers différents recherchés et il y a pas mal de coins calins pour s'exhiber au milieu de la foule, ce qui nous plait bien.
Le donjon, très bien équipé révèle tout l'amour des patrons pour les jeux de soumissions/dominations.

Nous fuyons rapidement la salle bar/piste de danse où nous sommes plutôt mal à l'aise. Nous ne sommes toujours pas habitués à avoir des vêtements sur le dos dans ce genre de lieu et la danse n'est vraiment pas notre truc...

Nous rejoignons le fumoir très vaste qui donne sur une petite terrasse extérieure dont on profiterait bien s'il ne faisait pas si froid... Nous faisons rapidement le point sur nos impressions et décidons de rejoindre le coin humide pour profiter du jaccuzy et du hammam.

Assis face à face dans la chaleur du hammam, j'observe Manon qui commece à se caresser. Ses doigts glissent sur son sexe que je devine humide et qui ne laisse pas le mien insensible. Je la relève, et l'appuie contre la paroi pour la prendre. Un homme entre et s'assoit près de ma belle la bite à la main et commence à se branler en nous matant. Cela nous excite encore plus, nous avons tous les deux envie de le faire participer mais la chaleur nous empêche de continuer nos activités physiques.

Nous prenons congé et partons nous plonger dans l'eau chaude du jaccuzy qui a un effet rafraichissant après le hammam...
Moment tendre et calin l'un contre l'autre. Nous reparlons doucement de la scène du hammam et cela nous excite à nouveau. J'installe Manon sur la margelle et entreprend de la lécher. Elle devient rapidement le centre d'attention ce qui a pour effet de la bloquer et de l'empêcher de se lacher et d'apprécier les caresses de ma langue sur sa douce chatte. Elle me propose alors d'inverser les rôles. Je monte à mon tour sur le rebord. Manon attrappe ma bite et commence à la sucer goulument. Sa main va et vient sur ma hampe alors que sa bouche gobe mes couilles ou aspire mon gland. Les hommes présents profitent du spectacle. L'un d'eux se rapproche et vient s'assoir à mes côtés. Regards complices entre Manon et moi et elle attrappe cette nouvelle bite offerte.

Manon est entre nous deux. Un sexe bandé dans chaque main, sa bouche cherche à nous donner un maximum de plaisir. D'autres spectateurs quittent leur posture d'observation pour devenir acteur et s'alignent à nos côtés et c'est maintenant cinq bites qui se dressent fièrement devant ma belle dans l'attente de faire connaissance avec sa langue experte.
Manon s'éloigne de moi pour pouvoir aller sucer les deux mecs du boût. Je l'observe et prend mon pied à la voir évoluer aussi aisément devant toutes ses bites. Je la sens libre, libre d'être une salope et cela me plait énormément mais j'ai quand même envie qu'elle revienne s'occuper de moi...
Heureusement, les deux mecs jouissent rapidement et ravissent ma jolie petite salope en lui couvrant le visage de leur foutre.
Elle en a partout mais ne s'arrête pas pour autant et reprend son manège. Je sens à nouveau sa bouche sur mon sexe et apprécie d'autant plus sa chaleur après  l'avoir vu se faire couvrir de sperme.
Deux autres mecs prennent la place des deux hommes qui ont éjaculé en premier et ma belle repart à l'attaque. Elle branle, elle suce, elle excite les mecs avec ses mots crus, réclamant sa dose de sperme. Elle les fait jouir un par un et revient se placer devant moi le visage maculé de sperme.

- Alors ? Je suis une bonne petite pute ?
- Ho oui !
- T'as pas envie de jouir toi aussi ?

Je la prends par la main et l'aide à sortir du bassin. Je la plaque contre le mur et commence à la baiser bien fort. Je la pilone comme elle aime. D'autres hommes nous encerclent et se branlent en nous matant espérant surement eux aussi avoir le droit de fourrer leur queue dans son joli petit cul. Je la prends sauvagement pendant quelques minutes puis la repousse au bord de la jouissance. Elle s'agenouille alors au centre de ce cercle de bite et recommence à nous branler et à nous sucer. Nous finissons tous par jouir à nouveau sur son visage et ses seins.

Le reste de la soirée sera sympathique mais moins survolté. Nous avons bien aimé les ambiances proposées mais on nous avait tellement vanté ce club que nous avons presque été déçu de notre visite. Mais nous savons aussi que nous ne passons jamais le bon soir lors de notre première visite et nous y retournerons avec plaisir même si nous savons que nous ne ferons jamais l'aller retour uniquement pour passer une soirée là bas.

 

 

Par Ben - Publié dans : Expériences
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Profil

 

AIDES

Derniers Commentaires

Syndication

  • Flux RSS des articles

 

Le Container

Allez y c'est cadeau !

NousLibertins.com - 1er reseau social libertin

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés