Mercredi 15 février 3 15 /02 /Fév 02:45

Janvier. 5ème semaine de formation.

On se taquine, on se cherche...
Depuis hier, tous les moyens sont bons, même si ce n'est pas tout à fait conscient, pour être proches physiquement.

Je le pousse contre un mur de la cage d'escalier pour jouer et nous nous arrêtons nets, tous les deux. C'est la chahuterie de trop, celle qui fait basculer là où ni l'un ni l'autre nous n'avions l'intention d'aller.
Mon corps à envie du sien. Rien de très conscient pour moi, juste envie de ce contact physique.
Nous finissons de monter sans nous toucher, il va falloir faire attention maintenant. Regards hésitants mais complices pendant le reste de la journée, rien de plus.

J'ai envie d'aller vers lui, de continuer à le toucher, à le découvrir, c'est plus fort que moi. Mais il est pour moi, depuis le début, si inaccessible que je ne peux pas croire que ce soit possible.
Pourtant si. Tous les moyens sont bons pour se rapprocher encore davantage. Nous répondons toujours présents aux avances que fait l'autre.
Je lui propose un défi carambar: c'est à celui qui regardera l'autre dans les yeux le plus longtemps sans detourner le regard. Long tête à tête, où je perds mille fois sans que ni lui ni moi ne reconnaisse ma défaite.

Départ en ville pour une soirée improvisée avec le groupe de formation. On se sert dans les voitures et c'est encore une fois l'occasion pour nous d'être le plus proche possible.
Nos mains s'effleurent, et s'attrapent discrètement. Personne ne doit nous voir.
C'est bon d'être enfin sûrs que nous avons les mêmes intentions, les mêmes envies. Aucun mot n'a été échangé entre nous mais je me sens en confiance. Je ne sais pas où nous allons tous les deux mais je ne me pose pas la question.

 

La soirée s'enchaine. Nous marchons derrière les autres, et au détour d'une rue Ben m'embrasse. Nous échangeons quelques mots en pressant le pas pour rattraper le groupe.
A table, nous sommes à coté, dans un angle. Nos mains se cherchent, se caressent, s'effleurent. Nos jambes aussi. J'aimerais le caresser tout entier.
Je suis dans mes pensées et mon attention est centrée sur Ben. Sur chaque centimètre carré de son corps que je peux toucher. Sur chacune de ses intentions envers moi.
La soirée se termine et nous repartons, après un dernier regard, chacun de notre coté.

Ensuite, mes souvenirs sont vagues. Tout s'est passé très vite, il me reste seulement des instants précis.
Nous avons fait l'amour le lendemain dans la salle de formation, une fois tout le monde parti. Il m'a prise sur la table , puis sur le sol, me déshabillant à peine.
Nous n'avons pas pu nous revoir avant de repartir chacun chez soi jusqu'au mois suivant.

Mais la semaine d'après, finalement, je prends à nouveau le train pour le retrouver. Je le connais à peine mais je veux le découvrir encore et encore. Cette fois, nous allons passer la nuit ensemble.
Dans le train, il me parle de sodomie. Il est la deuxième personne avec qui j'ai des rapports sexuels, et jamais mon ex ne me l'a proposé. Je lui dit que je ne connais pas, qu'à première vue ça ne m'attire pas trop, mais que pourquoi pas un jour.
J'ai depuis le départ une entière confiance en Ben, et je n'ai aucune appréhension sur la nuit qui nous attend, aucune attente particulière non plus d'ailleurs.
Au petit matin, il me glisse un doigt dans le cul, je le laisse faire. Il est doux, prévenant, rassurant. Je sens qu'il a envie de me donner du plaisir, lui a dû sentir que j'étais prête à découvrir ce plaisir là. Il m'encule, en faisant pénétrer sa bite doucement, puis en me pilonnant de plus en plus fort jusqu'à jouir dans mon cul. C'est bon pour moi aussi, même si quand il m'a sodomisé les autres fois, ce fut bien meilleur.

Nous parlons beaucoup, de vive voix quand nous pouvons, et sur internet souvent.
Après cette nuit là, nous sentons déjà que l'autre est quelqu'un d'important pour nous. Nous sommes très complices et nous avons tous les deux envie de continuer cette aventure illégitime et secrète.

Quand nous nous voyons en formation, nous nous retrouvons aux toilettes pour baiser pendant les pauses. Il me prend souvent bien fort, parfois m'encule aussi. Parfois ne me pénètre même pas la chatte et me sodomise seulement.
J'aime qu'on se retrouve après avoir attendu la matinée sans pouvoir s'embrasser ni se toucher. Aux toilettes, l'excitation monte vite, et ce n'est pas vraiment tendre mais c'est bon. Quand nous retrouvons les autres, mon cœur bat à 100 à l'heure, mes joues sont rouges mais seuls Ben et moi savons pourquoi.

Nous faisons l'amour parfois le soir, une fois que tout le monde est parti, dans les locaux de la formation. Il m'allonge sur la table derriere laquelle les intervenants s'assoient habituellement, et nous baisons, souvent sauvagement. Nous prenons le temps de nous serrer dans les bras, avant de retourner chacun de notre coté.
Nous nous jetons des regards complices et malicieux chaque fois qu'un intervenant s'installe un peu trop sur la table, ou qu'il prend le marqueur que Ben me glisse parfois dans la chatte ou dans le cul.

Nous sommes toujours plus proches l'un de l'autre, toujours plus complices, toujours plus confiants et désireux de découvrir de nouvelles choses ensemble. Je ne connais rien de la sexualité et il est mon initiateur. Il n'y a aucun tabou entre nous, aucun jugement non plus, et c'est ce qui fait notre force.

Quand nous faisons l'amour avec Emilie pour la première fois, je n'ose pas lui dire que Ben et moi baisons régulièrement depuis janvier. Elle s'en aperçoit toute seule quand elle nous voit tous les deux. Elle sent que nous nous connaissons bien.
Le lendemain, elle m'envoie un sms me demandant si nous sommes amoureux. Je transfère à Ben, suivi d'un « Je réponds quoi  ? ».

A partir de là, je m'autorise à reconnaître mes sentiments, à reconnaître que c'est plus qu'un plan cul.
Je me rappelle de nuits à faire l'amour et à se câliner. De nos nombreuses intentions, de nos mots doux, de nos « je t'adore »... « et même un peu plus encore », qui ce sont vite transformés en « beaucoup plus encore » puis en « je t'aime ».


Par manon - Publié dans : Expériences
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Profil

 

AIDES

Derniers Commentaires

Syndication

  • Flux RSS des articles

 

Le Container

Allez y c'est cadeau !

NousLibertins.com - 1er reseau social libertin

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés